#6 – Bilan demie-mandale : Le Lasteyrisme adulé par lui-même, ou la construction locale de l’autosatisfaction

En guise de bilan à mi-parcours, Grégoire de Lasteyrie a organisé une vaste escroquerie sondagière. Retour en trois temps sur la sidérante construction d’un recueil d’avis favorables. Un questionnement bidouillé, une restitution univoque des résultats et la publication d’un diaporama en forme de camemberts ravis assurent à l’actuelle majorité un merveilleux plébiscite local. C’est le mystérieux échantillon représentatif qui doit être content. Mais qu’est-ce que c’est qu’ce questionnaire ?

Continuer la lecture de « #6 – Bilan demie-mandale : Le Lasteyrisme adulé par lui-même, ou la construction locale de l’autosatisfaction »

#6 – Questionnaire Demie-Mandale

Vous avez aimé le questionnaire de la mairie ? Vous allez adorer le nôtre.

L’équipe du Petit ZPL s’engage solennellement à traiter de manière parfaitement scientifique et objective les réponses citoyennes à ce fabuleux questionnaire. On a besoin d’un gros échantillon, pour connaître la vérité, rien que la vérité, toute la vérité.
Continuer la lecture de « #6 – Questionnaire Demie-Mandale »

#6 – La fabrique du consentement

Faire une enquête par sondage, c’est comme ouvrir les huîtres : il y a une méthode à suivre, sinon ça peut être dangereux.

L’évaluation de l’efficacité de l’action municipale est un type d’enquête dont les règles sont maîtrisées par les grands instituts de sondage. C’est un métier, ça coûte de l’argent. La ville de Palaiseau a décidé de produire sa propre enquête avec les moyens du bord. On peut penser que cette économie va dans le bon sens, celui de l’optimisation budgétaire. Mais l’amateurisme a ses limites. Voici en 6 points, les erreurs qui décrédibilisent la démarche de la municipalité.
Continuer la lecture de « #6 – La fabrique du consentement »

#6 – Yes les clichés : Une revue du sexisme à Palaiseau

Aujourd’hui, avec l’affaire Weinstein, #balancetonporc et #metoo, j’entends souvent cette question : « La femme se libère-t-elle enfin ? » La réponse est dans la question : non. On parle encore d’« une femme », celle de Nivea (celle qui passe toute sa journée en talons mais qui n’a jamais mal) et des autres publicités. On voit cette femme partout, et pourtant elle n’est nulle part. Elle n’existe pas. A-t-elle déjà existé ? J’en doute. Et pourtant, on retrouve cette interrogation dans beaucoup de médias, et les articles qui suivent sont souvent dénonciateurs. Paradoxe donc : en dénonçant le sexisme (dans le contenu de l’article), on l’applique en même temps (dans le titre, avec « la femme »).
Continuer la lecture de « #6 – Yes les clichés : Une revue du sexisme à Palaiseau »

#6 – Révision du PLU : L’occasion de calmer le terrain

Quoi qu’en disent les mauvaises langues, Palaiseau est bel et bien agitée et les Zopalien⋅ne⋅s terrorisé⋅e⋅s, en proie à l’assaut d’une armada en furie d’expert⋅e⋅s en sabotage. Peu assouvis par la stérilisation de 217 hectares de terres fertiles sur la ZAC Polytechnique, les ogre⋅sse⋅s de la spéculation immobilière rôdent à l’affût du moindre lopin et avancent furieusement, ravageant tout sur leur passage. Mais gardez espoir Zopalien⋅ne⋅s : vous pourriez faire de la révision du PLU, engagée par la municipalité, une arme pour gagner du terrain vers une ville urbanistiquement très très vivable. Voyez plutôt.

Continuer la lecture de « #6 – Révision du PLU : L’occasion de calmer le terrain »

#6 – Circulez y’a rien à boire : histoires et déboires des gars du Bar-Tabac Le Jean Bart

Elle devait en avoir de la gueule, l’escorte préfectorale qui a déambulé dans la rue de Paris début décembre. Le commissaire de Palaiseau, accompagné du sous-préfet ainsi que de quelques policier⋅e⋅s ont arpenté les commerces établis dans ce que Le Parisien désigne comme l’« une des plus belles artères commerçantes de l’Essonne »(1). Que venaient-ils donc faire ici ?

Continuer la lecture de « #6 – Circulez y’a rien à boire : histoires et déboires des gars du Bar-Tabac Le Jean Bart »

Très calme – Carrément plein de caméras

On en n’attendait qu’une quarantaine, mais elles vont pousser beaucoup plus fort cet hiver. On parle désormais de cinquante caméras, Le Parisien en a d’ailleurs pondu un trépignant article(1). Comme l’a dit Grégoire de Lasteyrie à la réunion publique du 10 octobre, « Palaiseau n’est pas un coupe-gorge », mais c’était auparavant une ville « très très calme » qui n’est plus que « très calme ».
Continuer la lecture de « Très calme – Carrément plein de caméras »

C’était la crémaillère

Bien discuté, bien mangé, bien vu.

Merci à tous les copains et toutes les copines qui étaient là.
Entre autres aux artistes et bénévoles : l’Opération Maxi Puissance, le Shlag Lab, O’Max ThisBeats ADN & AvddxcT, Riwan Corp, Nosbé&Wayne, L’actualité décryptée aux ciseaux & Briacosaure Calvitis, Florian Robin, Ophélie Cazes & Dogan Poyraz, Benjamin Ordonez & Valentine Deluy, TriOriental

On trouve vite un nouveau prétexte pour remettre ça.