REPORTAGE – BLOCUS LYCÉE CAMILLE CLAUDEL : ÉLÈVEs, profs et parents unis pour la défense de leur lycée

« ON VEUT GARDER NOTRE LYCÉE ! »

Blocus lycée Camille Claudel
lien vers vidéo Youtube

Jeudi 20 janvier à Palaiseau, élèves, profs et parents d’élèves du lycée Camille Claudel ont appuyé la grève par un blocus. Suppression de deux classes, de deux postes de professeurs, classes de plus de 35 élèves, crainte de la perte de spécialités et de l’aide aux devoirs…

Les raisons de la colère sont nombreuses et les perspectives peu réjouissantes pour le lycée, notamment à cause du nouveau lycée international qui fait craindre que Camille Claudel passe au second plan. Une délégation s’est ensuite entretenue avec le maire de Palaiseau, Grégoire de Lasteyrie.

À lire également :

  • Un lycée pas pour les nazes
    À la rentrée 2021, un nouveau lycée international a ouvert ses portes à Palaiseau. Pourtant, au nom de l’excellence, ce lycée inutile au niveau démographique va renforcer les inégalités scolaires tout...
  • Réforme du lycée : Blanquer casse le bac
    En 2019, dès la rentrée prochaine, la réforme du lycée entrera en vigueur. Elle concerne tous les profs et élèves du lycée général, technologique et professionnel.De nombreux points alarment le corps ...
  • Bidonville de Saclay
    Installées depuis août à Saclay, des familles roms se voient refuser l'accès à l'eau potable, notamment par le maire de Saclay. Celui-ci met la responsabilité sur les pompiers, qui démentent.Une famil...
  • #7 – Un lycée international pas pour les nazes
    Avec toutes ces grandes écoles et universités qui fleurissent sur le plateau, Palaiseau se devait d’avoir un lycée à la hauteur de ses nouvelles élites. Cela sera chose faite puisqu’un établissement s...
  • #11 – Paris-Shanghaï
    Quatorzième ! Ils l’ont rêvée, ils l’ont eue leur place au top twenty des plus brillantes universités mondiales. Leur méthode ? C’est du béton.Lire la suite...
  • Paris-Saclay : Terres et biodiversité sacrifiées pour une ville fantôme
    Depuis 2007, les dirigeants successifs fantasment le Grand-Paris. Sur le plateau de Saclay, l’État fait couler le béton à flots afin d’y implanter entreprises high-tech, laboratoires, universités… et ...