Lissage du cuir et maquillage longue tenue : LVMH refoulée de l’X

C’est en juillet 2021 qu’LVMH, la célèbre multinationale du luxe, annonce son projet « Gaia » dédié au « luxe durable et digital » qu’elle souhaite implanter sur le plateau de Saclay. En 2022, le groupe annonce le choix du terrain : ce sera sur le campus de l’Institut Polytechnique de Paris (IP-Paris). Pour l’École polytechnique, en difficulté pour boucler son budget, c’est la promesse de financement via un accord de partenariat de recherche. Pourtant, des voix s’élèvent contre le projet et dénoncent « une logique court-termiste » de l’école. Tout d’abord, sur la question du financement, le bénéfice pour l’IPP ne semble pas avéré. Ainsi, l’accord prévoyait que LVMH verse 2 M€/an pendant 5 ans à l’IPP dont la moitié seulement serait affectée au financement de sa recherche propre. Soit 1 M€/an, montant égal à ce que versent d’autres entreprises pour une chaire de recherche et sans condition d’installation sur le campus. D’autre part, le produit de la vente du terrain n’aurait pas profité à l’IP-Paris étant donné que l’École polytechnique a du céder ses terrains à l’ÉPAPS (Établissement d’Aménagement Paris-Saclay). Enfin, sur la question du partenariat scientifique, les sujets présentés lors des réunions d’information semblent bien éloignés du type de recherches menées dans les labos de l’école, comme par exemple “maquillage longue tenue” ou “lissage des imperfection du cuir”. Récemment, la multinationale a annoncé qu’elle renonçait à s’installer sur le plateau de Saclay. Pour mieux comprendre tout ça, Le Petit ZPL a interrogé Thomas Vézin, secrétaire général de l’association La Sphinx et membre du collectif « Polytechnique n’est pas à vendre ».

Annonce LVMH 7/11/2022

Enfin, sur la question du partenariat scientifique, les sujets présentés lors des réunions d’information semblent bien éloignés du type de recherches menées dans les labos de l’école, comme par exemple “maquillage longue tenue” ou “lissage des imperfection du cuir”. Nous avons interrogé Thomas Vézin, secrétaire général de l’association La Sphinx et membre du collectif « Polytechnique n’est pas à vendre ».
Lire la suite

REPORTAGE – Le maire de Saclay coupe l’eau aux roms et se défausse sur les pompiers

Bidonville de Saclay
lien vers vidéo Youtube

Installées depuis août à Saclay, des familles roms se voient refuser l’accès à l’eau potable, notamment par le maire de Saclay. Celui-ci met la responsabilité sur les pompiers, qui démentent.

Une famille affirme que ses enfants n’ont pas été autorisés à rentrer au collège Charles Péguy à Palaiseau, où ils sont pourtant scolarisés. Nous avons rencontré des habitants du camp et abordé les difficultés qu’ils ont pour se loger, s’alimenter, travailler, bref pour pouvoir vivre dignement.

#9 – Franchement, c’est graff !

Le 23 février dernier, un véritable coup de tonnerre s’abat sur la mairie de Palaiseau. La veille d’une matinée de grand débat©, la mairie est salie, souillée, dégradée… à coup de graffitis. « RIC », « la lutte c’est classe », « gilet jaune », « justice sociale », sont les messages inscrits sur la façade de notre chère maison du Peuple. La ville est plus traumatisée que jamais. D’ailleurs, au Petit ZPL, on a compris que c’est un peu notre 11 septembre local. Après des mois d’enquête, notre cellule d’investigation a retrouvé le coupable de cet acte honteux. Interview exclusive.

Lire la suite

École Bara  : Fermera ? Fermera pas ? Procès le 15 Juin

Rupture des cycles d’enseignement, non-accessibilité aux élèves en situation de handicap, cantine surchargée, concertation à sens unique… Ces derniers mois, le projet de fusion des écoles du centre, qui entraînerait la fermeture de l’école maternelle Bara dès la rentrée 2017, a suscité de nombreux débats entre les parents d’élèves et la communauté éducative palaisienne. Le Collectif Palaiseau Ecole Humaine s’est formé dans la foulée des délibérations votées au conseil municipal de décembre 2016. Ses membres ont déposé une requête au Tribunal Administratif de Versailles afin d’obtenir l’annulation du projet de fusion. Le procès aura lieu le 15 juin prochain. Nous avons rencontré le collectif afin d’en savoir plus sur cette action en justice.

Lire la suite

École Bara : Les questions et les réponses, retour sur la réunion d’information du 29 mars

La mairie de Palaiseau a organisé le 29 mars dernier une réunion d’information concernant la fusion des écoles du centre et la fermeture de l’école Joseph Bara. L’occasion pour les parents d’élèves de poser de nombreuses questions et pour les représentants de la commune d’y répondre, afin de faire face aux interrogations restées vaines et à la contestation grandissante. Voici une retranscription de toutes les questions posées par les familles et de toutes les réponses données par les services municipaux.

Lire la suite

#2 – Interview d’un ancien retenu du CRA de Palaiseau

Interview d’un ancien retenu du CRA de Palaiseau. Nous avons tenu à ce qu’il reste anonyme puisque sa situation est toujours extrêmement précaire.

Pouvez-vous vous présenter ?

Je suis algérien originaire de Tizi Ouzou en Kabylie, je vais bientôt avoir trente ans. Cela fait maintenant presque 3 ans que je suis en France. Je suis venu à la mort de mon père rejoindre ma sœur unique et mes oncles et cousins qui sont installés en France et ont la nationalité française. Ma mère est morte depuis plus de vingt ans. Je n’ai plus personne au bled.
Lire la suite

Pourquoi Aoutside 7 n’aura pas lieu : entretien avec une régisseuse du festival

Aujourd’hui, comme beaucoup d’autres, on aurait dû être à Aoutside. Pour l’occasion, nous avons parlé à Noémie Chaminade, une des régisseuses du festival depuis 3-4 ans. Elle est aussi membre fondatrice de l’Opération Maxi Puissance (OMP). Noémie nous explique pourquoi cette édition du festival n’a pas eu lieu.
Lire la suite

#1 – Entretien avec Damien de Feraudy, chargé de mission Le Ferry

Tu as été contacté au départ du projet du lieu de vie Le Ferry. Qu’est-ce qui t’a été demandé, et dans quel contexte cela s’est-il produit ?

Au départ, l’explication du projet a été assez courte. Le Maire, M. Lamy me dit :

« J’ai un boulot à vous proposer. Vous connaissez les friches culturelles ? »
Lire la suite