Mise en avant

Des nouvelles des éboueurs du SIOM (mardi 4 décembre 2018)

La situation des éboueurs au SIOM est toujours bloquée depuis le 1er novembre : SEPUR organise le lock-out.

Depuis l’temps, les 84 salariés ont reçu leurs fiches de paie du mois de novembre. Ils déclarent qu’elles mentionnent toutes le même montant : zéro, que tchi, walou. Alors même que SEPUR soutient mordicus le contraire, jusqu’à titrer dans un communiqué que « les nouveaux salariés de SEPUR ne perdront pas un euro ».
Continuer la lecture de « Des nouvelles des éboueurs du SIOM (mardi 4 décembre 2018) »

Mise en avant

Grosse descente au Sham’ : à Palaiseau, un bar lourdement contrôlé

Une opération policière ou politique ?

Une trentaine d’uniformes, des clients stupéfaits, des gérants déconcertés, peu d’élus informés, un maire absent, des policiers qui font des confidences et un sans-papiers maltraité…

Ce qu’on a pu glaner comme info concernant la lourde opération policière du vendredi 30 novembre au Sham’.

Musique : O’Max This-Beat

Mise en avant

#7 – En saignement supérieur

Créer un cluster sur le plateau de Saclay, pour booster la croissance, a été un des axes de la stratégie de M. Sarkozy en 2008, alors président. Un cluster est un regroupement d’établissements d’enseignement supérieur, de recherche et de grandes entreprises. Celui-là compte 27 établissements et des grandes entreprises comme EDF, Danone, Thalès, Total, Air Liquide, etc. On parle de regrouper ici 60 000 étudiants et 11 000 chercheurs et 20 % de la recherche française. Très vite, la communauté scientifique émet des réserves sur l’impact escompté arguant qu’au XXIe siècle « la proximité ne dépend pas de la distance » mais de la volonté des différents acteurs à coopérer. Or, c’est là que le bât blesse. Le 3 mai 2017, la Cour des Comptes dit du projet qu’il est « au point mort » précisément parce que les acteurs, dix ans plus tard, ne parviennent toujours pas à s’accorder, alors même que l’État a déjà investi 5,3 Md € et que vu d’ici, ça bétonne sec. L’école Polytechnique, suivie par plusieurs autres grandes écoles, semble vouloir faire cavalier seul tandis que l’Université Paris-Sud a, elle, ardemment travaillé à la mise en œuvre des réformes nécessaires pour intégrer la nouvelle entité : l’Université Paris-Saclay.
Continuer la lecture de « #7 – En saignement supérieur »

Mise en avant

#7 – Un lycée international pas pour les nazes

Avec toutes ces grandes écoles et universités qui fleurissent sur le plateau, Palaiseau se devait d’avoir un lycée à la hauteur de ses nouvelles élites. Cela sera chose faite puisqu’un établissement scolaire de cette trempe ouvrira ses portes en 2021 en Essonne. Le premier dans le département. Continuer la lecture de « #7 – Un lycée international pas pour les nazes »

Mise en avant

#7 – Bourrins quotidiens : Des récits féminins sur les agresseurs sexuels dans le RER B

Au début, j’avais pensé faire un article léger. L’idée, c’était de faire un recueil de petites histoires, agréables ou inconfortables, vécues dans le RER B. On n’choisit pas ses parents ni ses voisin⋅e⋅s de strapontin. Dans les rames, y’a des anecdotes qui se trament. Des laides ou des jolies, des classiques ou des incongrues. J’avais une hypothèse de genre. J’suis un homme mais j’me disais que très certainement les récits féminins et les histoires masculines pourraient donner à voir des rapports très différenciés à l’espace public. L’hypothèse n’a pas été déçue. J’ai été horrifié.
Continuer la lecture de « #7 – Bourrins quotidiens : Des récits féminins sur les agresseurs sexuels dans le RER B »

Carottes et salades sur le Plateau de Saclay

Ce jeudi 11 octobre, sur le plateau de Saclay, le gratin local et national signait la charte de la ZPNAF (Zone de Protection Naturelle, Agricole et Forestière). Les citoyen⋅ne⋅s et assos, eux… bah, z’étaient pas invité⋅e⋅s. Retour sur une matinée historique, à inscrire dans les annales des plus grosses mascarades.

Pour en savoir plus :

#7 – Jean-Pierre m’a dit quoi ?

Il est venu sans filet, s’enfiler les questions des palaisien⋅ne⋅s au conseil de quartier du centre, le 22 mars dernier. Dans un discours associant irrationalité et sincérité brute, Jean-Pierre Madika a su promouvoir le déploiement du plan de sécurisation de la ville « très calme ». Madika, c’est notre maire-adjoint en charge de la sécurité, général de division à la retraite, le genre de type capable d’écrire sur internet : « Très rares sont mes commentaires sur Facebook mais là je n’hésite pas et suis prêt à partir en guerre (je sais de quoi je parle) pour que F. Fillon sauve notre pays » [sic]. Un type entier, qui parle vrai.
Continuer la lecture de « #7 – Jean-Pierre m’a dit quoi ? »

#7 – [Dossier] Saclay Grand Paris

Sans réelle concertation ni bon sens, des élu⋅e⋅s larguent une flopée de projets. Il s’agirait de faire rayonner le territoire à l’international. Une communication agressive est au service de ces projets. Les bulletins de communication institutionnels sont récupérés pour promouvoir une certaine vision du développement.
Continuer la lecture de « #7 – [Dossier] Saclay Grand Paris »

#7 – L’hôpital qui cache le désert

Parmi les projets du plateau, il y a, d’ici 2024, la construction d’un hôpital public sur le site de Corbeville. L’Agence Régionale de Santé (ARS), porteuse du projet, annonce des équipements de pointe, des partenariats avec les scientifiques du coin, 416 lits ainsi qu’un service ambulatoire ultra performant et askip 800 places de parking… Cool non ?

Alors, pourquoi des syndicalistes, associatifs, élu⋅e⋅s, citoyen⋅ne⋅s s’y opposent ? Pas content⋅e⋅s ces rageux⋅ses, d’avoir un nouvel hôpital(1) ? Pour savoir pourquoi ils⋅elles râlent, on a interviewé deux membres de la CGT et un représentant du Comité de défense des hôpitaux Nord Essonne.
Continuer la lecture de « #7 – L’hôpital qui cache le désert »

#7 – La ZPNAF : Zone de Protection Naturelle, Agricole et Forestière

« La marche en arrière n’est plus possible. […] Le plateau doit devenir un campus métropolitain. »
M. Macron, le 25 octobre 2017

Les propos de M. Macron sont révélateurs du projet pour le plateau de Saclay. Les déclarations de nos élu⋅e⋅s de proximité en disent long également. Ce serait « un espace vide, un fabuleux laboratoire pour imaginer la ville durable » dans l’esprit de Mme Pécresse, de M. Bournat ou de Durovray. De réelles menaces pèsent sur cette zone sanctuarisée non urbanisable, habitée par une faune et une flore variées, et exploitée en grande partie par des agriculteurs, pépiniéristes, centres équestres et exploitants forestiers.
Continuer la lecture de « #7 – La ZPNAF : Zone de Protection Naturelle, Agricole et Forestière »