Bidonville de Saclay, suite et (triste) fin

Jeudi 7 avril, quelques citoyen·nes des environs sont allé·e·s soutenir les Rroms installé·e·s sur un terrain vague à l’abri des regards, rue de Villeras à Saclay. Les soutenir, parce que la décision avait été prise de les expulser ce matin-là. Le bidonville était déjà quasiment vide à 5h30 : la gendarmerie était passée à plusieurs reprises les jours précédents, prévenir les habitant·e·s du platz de l’imminence de l’expulsion.

La plupart de ces anciens nouveaux Saclaysien·nes connaissent la rengaine, pas de solution d’hébergement pérenne, pas envie de voir à nouveau les forces de l’ordre leur ordonner de quitter les lieux. Ainsi, plus besoin pour les gendarmes et la police de se montrer violents le jour J en expulsant manu militari. La violence a eu lieu avant, plus insidieuse et moins voyante.

Deux gendarmes sont arrivés en éclaireurs à 6h. Il fallait savoir s’il restait malgré tout des habitant·e·s. Une famille était encore présente. Peu à peu, d’autres personnes, plus des élu·e·s d’Orsay et de Palaiseau, ainsi que des renforts de gendarmes sont arrivés. Les forces de l’ordre ont demandé à tout le monde de sortir du terrain, puisqu’il s’agissait d’un terrain privé.

Témoins et policeLire la suite

REPORTAGE – Le maire de Saclay coupe l’eau aux roms et se défausse sur les pompiers

Bidonville de Saclay
lien vers vidéo Youtube

Installées depuis août à Saclay, des familles roms se voient refuser l’accès à l’eau potable, notamment par le maire de Saclay. Celui-ci met la responsabilité sur les pompiers, qui démentent.

Une famille affirme que ses enfants n’ont pas été autorisés à rentrer au collège Charles Péguy à Palaiseau, où ils sont pourtant scolarisés. Nous avons rencontré des habitants du camp et abordé les difficultés qu’ils ont pour se loger, s’alimenter, travailler, bref pour pouvoir vivre dignement.

REPORTAGE – BLOCUS LYCÉE CAMILLE CLAUDEL : ÉLÈVEs, profs et parents unis pour la défense de leur lycée

« ON VEUT GARDER NOTRE LYCÉE ! »

Blocus lycée Camille Claudel
lien vers vidéo Youtube

Jeudi 20 janvier à Palaiseau, élèves, profs et parents d’élèves du lycée Camille Claudel ont appuyé la grève par un blocus. Suppression de deux classes, de deux postes de professeurs, classes de plus de 35 élèves, crainte de la perte de spécialités et de l’aide aux devoirs…

Les raisons de la colère sont nombreuses et les perspectives peu réjouissantes pour le lycée, notamment à cause du nouveau lycée international qui fait craindre que Camille Claudel passe au second plan. Une délégation s’est ensuite entretenue avec le maire de Palaiseau, Grégoire de Lasteyrie.

#11 – Nozay : À Nokia, les salarié⋅e⋅s contraint⋅e⋅s de « creuser leur propre tombe »

Ça coupe sec à Nokia : plus de mille postes supprimés à Nozay (Essonne) et à Lannion (Côtes d’Armor). L’entreprise invoque la « réduction de ses activités »(1) alors que ses bénéfices grimpent en flèche et qu’elle bénéficie massivement des crédits impôt recherche. Au programme : délocalisation et dividendes, business as usual.

Lire la suite

Paris-Saclay : Terres et biodiversité sacrifiées pour une ville fantôme

Depuis 2007, les dirigeants successifs fantasment le Grand-Paris. Sur le plateau de Saclay, l’État fait couler le béton à flots afin d’y implanter entreprises high-tech, laboratoires, universités… et une ligne de métro, cheval de Troie de la construction d’une ville nouvelle. Bienvenue dans la French Silicon Valley.
Lire la suite

Carottes et salades sur le Plateau de Saclay

Ce jeudi 11 octobre, sur le plateau de Saclay, le gratin local et national signait la charte de la ZPNAF (Zone de Protection Naturelle, Agricole et Forestière). Les citoyen⋅ne⋅s et assos, eux… bah, z’étaient pas invité⋅e⋅s. Retour sur une matinée historique, à inscrire dans les annales des plus grosses mascarades.

Pour en savoir plus :