#2 – L’argent n’est qu’une fiction (Aristote)

L’argent a probablement été créé au VIIe s. avant J.-C. à l’initiative de Gyge, roi de Lydie, dans le but de faciliter les échanges entre les Hommes.

Aujourd’hui, avec l’émergence du libéralisme, ces échanges se voient mondialisés et n’ont qu’une seule motivation : le profit. Ce sont non plus les hommes qui gèrent la monnaie mais les banques et les institutions financières. Cette dérive du système monétaire se traduit par l’émergence de paradis fiscaux, de finance spéculative et de crises économiques. Aujourd’hui — outre une refonte totale du système financier — existe-t-il une alternative à la manière dont la monnaie est utilisée dans une économie détachée du savoir et de l’expérience des populations locales ?
Continuer la lecture de « #2 – L’argent n’est qu’une fiction (Aristote) »

#2 – Parole de black-bloc

Ce bloc de manifestants vêtus en noir, souvent réduit au triste nom de « casseurs », nous le connaissons. Combien de photos dans les unes du Monde, combien de discours à charge contre ces fous masqués avons-nous digérés ? Mais les connaissons-nous vraiment ? Qui sont-ils ? Que revendiquent-ils ? La voix statuant sur leur cas n’est pas la leur, mais celle de leurs détracteurs. Celle des chiens de garde à la botte du pouvoir économique, toujours prompts à dénoncer une voiture brûlée mais aveugles à la violence mutique que leur système inflige à des millions de personnes.
Continuer la lecture de « #2 – Parole de black-bloc »

#2 – Profilologie, quel genre de militant êtes-vous ?

Le citoyen lambda que nous sommes s’alarme lorsqu’il regarde le JT : de la manifestation pacifiste, conviviale et revendicative à laquelle il a participé tantôt avec des centaines de milliers de personnes, il n’entend parler que de l’action d’un groupe(uscule) de cagoulés : les casseurs !
Continuer la lecture de « #2 – Profilologie, quel genre de militant êtes-vous ? »

Pourquoi Aoutside 7 n’aura pas lieu : entretien avec une régisseuse du festival

Aujourd’hui, comme beaucoup d’autres, on aurait dû être à Aoutside. Pour l’occasion, nous avons parlé à Noémie Chaminade, une des régisseuses du festival depuis 3-4 ans. Elle est aussi membre fondatrice de l’Opération Maxi Puissance (OMP). Noémie nous explique pourquoi cette édition du festival n’a pas eu lieu.
Continuer la lecture de « Pourquoi Aoutside 7 n’aura pas lieu : entretien avec une régisseuse du festival »

#1 – Édito

Wesh,

Le Petit ZPL vit pour contester la morale, défier l’autorité, affronter l’ordre établi, déjuger les condamnés, affronter la bienséance. Il s’adresse aux détourneurs de bonnes mœurs, aux détrousseurs de cols blancs, aux paroliers réalistes, aux trafiquants en herbes, aux miliciens déserteurs, aux récidivistes, aux saltimbanques minutieux et à tous ceux qui se reconnaissent dans ses pages.
Continuer la lecture de « #1 – Édito »

#1 : Comment faire mourir un lieu culturel ?

À Palaiseau, il existe un endroit où des personnes de tous âges et issues de tous milieux aiment se rassembler. Cet endroit c’est Le Ferry. À l’origine, ce lieu était une école primaire, la plus vieille de la ville. Fermé en 2007, l’endroit a été officiellement réhabilité en tant que « lieu de vie culturel » en 2011, à l’initiative de François Lamy (PS). Des artistes, des associations et divers curieux y ont trouvé un espace afin de poursuivre leur volonté de créer et de partager : chantiers participatifs, ateliers créatifs, activités sportives organisées dans la cour, concerts, spectacles, vernissages… l’identité du Ferry s’est construite par ses usagers. Aujourd’hui, seules quelques résidences d’artistes sont autorisées, jusqu’à fin juin seulement.
Continuer la lecture de « #1 : Comment faire mourir un lieu culturel ? »