SIOM : Le service public laissé aux ordures – Sepur et ses contrats-poubelle

Dimanche dernier, les éboueurs du SIOM étaient sur le marché de Palaiseau pour tenir informée la population quant à leurs nouvelles conditions de travail. Depuis 20 jours, le ramassage des poubelles est en effet fortement perturbé.

En cause, l’arrivée d’un nouveau prestataire qui casse les payes, Sepur. L’entreprise précarise les contrats des salariés et se fiche que les conditions de travail soient intenables : Sepur sait qu’elle finira par trouver des employés contraints d’accepter les miettes qu’on leur laisse.