SIOM : Le service public laissé aux ordures – Sepur et ses contrats-poubelle

Dimanche dernier, les éboueurs du SIOM étaient sur le marché de Palaiseau pour tenir informée la population quant à leurs nouvelles conditions de travail. Depuis 20 jours, le ramassage des poubelles est en effet fortement perturbé.

En cause, l’arrivée d’un nouveau prestataire qui casse les payes, Sepur. L’entreprise précarise les contrats des salariés et se fiche que les conditions de travail soient intenables : Sepur sait qu’elle finira par trouver des employés contraints d’accepter les miettes qu’on leur laisse.

À lire aussi :

Réforme du lycée : Blanquer casse le bac En 2019, dès la rentrée prochaine, la réforme du lycée entrera en vigueur. Elle concerne tous les profs et élèves du lycée général, technologique et professionn...
SIOM aux Prud’hommes : verdict le 7 février « C'est la première étape » Jeudi 17 janvier, les éboueurs de Villejust étaient au tribunal des Prud'hommes de Longjumeau. Leur réaction après l'audi...
Harcèlements de la police sur les proches de Curtis Le 5 mai 2017, Curtis, 17 ans, est mort en cherchant à éviter un contrôle de la BAC à Antony. Le jeune homme de Massy a percuté un bus au volant d’un quad,...
Éboueurs du SIOM : Vers un 2ème mois sans salaire Réaction de nos élu·e·s : incompétence ou mensonge ?Mercredi 19 décembre a eu lieu un conseil communautaire de la CPS. Toutes les communes étaient représent...