Chronique de l’hosto : Samedi 28 mars 2020

« On se rend compte au fur et à mesure des manques. »

On touche du doigt la réalité de la casse du service public quand c’est vraiment l’urgence. Le service de réanimation de l’hôpital d’Orsay avait été fermé en 2018 pour rationalisation des moyens financiers au profit de l’hôpital de Longjumeau. Aujourd’hui, on le rouvre en catastrophe mais, dommage, on a perdu les moyens humains et techniques. Sur les 10 lits/respirateurs, il n’en reste plus que 4. Et le personnel formé aussi est parti. Il faut savoir que travailler dans un service de réa, c’est très technique. Ça demande une formation longue, ça s’improvise pas.
Lire la suite