Très calme – Carrément plein de caméras

On en n’attendait qu’une quarantaine, mais elles vont pousser beaucoup plus fort cet hiver. On parle désormais de cinquante caméras, Le Parisien en a d’ailleurs pondu un trépignant article(1). Comme l’a dit Grégoire de Lasteyrie à la réunion publique du 10 octobre, « Palaiseau n’est pas un coupe-gorge », mais c’était auparavant une ville « très très calme » qui n’est plus que « très calme ».

Nouvelle année, nouveaux cadeaux.
Noël 2016, les pétards(2).
Noël 2017, les caméras.
Il faut mettre les moyens pour revenir au calme.

Pendant que les espaces verts s’arrachent pour obtenir une troisième fleur au hit parade des villes fleuries, les services de sécurité s’agitent fort pour obtenir un deuxième « Très » au palmarès des villes calmes. Les premières lorgneuses ont d’ores et déjà été installées à des endroits connus pour leur insécurité notoire. Les abords du service culturel par exemple, le parking de la mairie et le parc de la MJC sont enfin devenus des lieux de tournage. Nous y sommes désormais vidéo-protégé⋅e⋅s.

(1) Le Parisien – « Bientôt 50 caméras et 16 policiers municipaux »
(2) Le Petit ZPL #4 – « Le cadeau du maire aux policiers municipaux de Palaiseau »

Pour aller plus loin :

L’argumentaire de Grégoire de Lasteyrie à propos de vidéosurveillance à Palaiseau, 10/10/2017 :

Le Petit ZPL #4 – « Épie quoi encore ? »