Palaiseau : deux fois moins de panneaux d’expression libre

Palaiseau : deux fois moins de panneaux d'expression libre

Bonne nouvelle !

On a enfin des infos sur les panneaux d’expression libre à Palaiseau. Enfin, peu d’nouveaux, puisqu’il en manque quand même la moitié !

En l’espace d’un été, la commune est passée de 27 à 14 panneaux. La ville a-t-elle rétréci ? Sa population s’est-elle amoindrie ? Évidemment que non, c’est plutôt le contraire qui se produit. Mais les élections municipales approchant, Grégoire de Lasteyrie a jugé normal d’éliminer la moitié des panneaux et de déplacer les quelques rescapés en des endroits moins visibles et accessibles.

Tentative d’invisibilisation de l’opposition, dites-vous ? En 2014 pourtant, quand il était candidat à la mairie, M. de Lasteyrie avait su profiter de cette trentaine de panneaux. Gênés que des habitants se soient rendus compte de cette stratégie, des élus ont tenté tant bien que mal de prétexter un retard de livraison.

Rassurez-vous, pour palier le manque d’affichage libre la mairie a mis le paquet : explosion de la publicité dans le centre-ville et les quartiers, panneaux administratifs avec la trombine du maire en lieu et place des anciens panneaux d’expression libre, panneaux vidéo high-tech, décorations de Noël dès le mois d’octobre… Les Palaisiennes et les Palaisiens sont gâtés !

À l’image d’Emmanuel Macron, Grégoire de Lasteyrie serait-il adepte du fameux « en même temps » ? D’un coté, il s’insurge lorsque des graffitis et de l’affichage sauvage s’imposent dans la ville qu’il administre, et « en même temps » il fait retirer la moitié des panneaux réservés à cet effet.

D’autre part, il fait voter en 2018 un Règlement visant à contraindre la publicité sur la ville, et « en même temps », il cède une partie de l’espace public à JCDecaux, une entreprise par ailleurs connue pour ses évasions fiscales.

Grâce à la mairie, les grandes multinationales étourdissent désormais la population de leurs pubs pour des entreprises de luxe, de paris sportifs ou encore de distribution d’alcools. Et pas de jaloux, il y en a pour tous les âges : devant la mairie, aux gares et à la sortie des écoles…

Fidèle à ses habitudes lorsqu’il s’agit d’être transparente, la mairie a fait preuve d’une opacité exemplaire. Mais c’était sans compter sur Mokhtar Sadji, adjoint au maire délégué à la vie locale et aux associations. Ce dernier a su nous éclairer « sans langue de bois », quand la mairie restait muette depuis des semaines…

Pour trouver la liste des panneaux restants, ne comptez plus sur le site internet de la ville : la liste n’y est plus disponible à la lecture.

À lire aussi :

Palaiseau : la mairie planque les panneaux d’expression libre À Palaiseau, en pleine rentrée associative et culturelle et à l’approche des élections municipales, on est sans nouvelles des panneaux d’expression libre. Pourt...
Privatisation de La Poste : employés et usagers sacrifiés Fermetures de bureaux, négligence des usagers, précarisation des travailleurs, burn-out et suicides… Un facteur de l’Essonne nous raconte ce que la privatisatio...
Éboueurs toujours à la diète : le président du SIOM augmente son salaire... Vendredi 10 mai, le tribunal des prud'hommes rendra son verdict : Les Éboueurs de Villejust seront-ils oui ou non indemnisés pour ces mois de carence et ces sal...
Réforme du lycée : Blanquer casse le bac En 2019, dès la rentrée prochaine, la réforme du lycée entrera en vigueur. Elle concerne tous les profs et élèves du lycée général, technologique et professionn...